Comment puis-je "redémarrer" par programme une application Android?

oracle11g – IP Oracle RAC VIP et SCAN

Ok, d'abord, les VIP:

Un VIP est une adresse IP virtuelle et doit être défini dans le DNS et non attribué à un hôte ou une interface. Lorsque vous installez GRID / ASM home, vous spécifiez les noms VIP attribués dans DNS. Lorsque Oracle Clusterware démarre, il attribue un VIP à chaque nœud du cluster. L'idée est que, si un nœud tombe en panne (plantage), le clusterware peut immédiatement réaffecter ce VIP à un nouveau nœud (survivant). De cette façon, vous évitez les problèmes de délai d'attente TCP.

Ensuite, SCAN:

Un SCAN (nom d'accès client unique) est un cas particulier de VIP. Le SCAN doit également être défini dans le DNS et ne pas être attribué à un hôte ou à une interface. Trois adresses IP doivent être associées au nom SCAN dans le système DNS. L'entrée DNS doit être définie de sorte qu'une des trois adresses IP soit renvoyée à chaque interrogation du serveur DNS, à la manière d'une répétition alternée.

Au moment du démarrage du clusterware, chacun des trois VIP qui composent le SCAN sera assigné à un nœud différent du cluster. (Sauf dans le cas particulier d'un cluster à deux nœuds, l'un des nœuds se verra attribuer 2 VIP SCAN.) L'intérêt du SCAN est que, quel que soit le nombre de nœuds ajoutés ou supprimés du cluster, tous les définitions de nom de service réseau dans votre fichier tnsnames.ora (ou son équivalent LDAP) n'auront pas besoin de changer, car elles font toutes référence au SCAN, qui ne change pas, quel que soit le nombre de nœuds ajoutés ou supprimés au cluster.

Par exemple, dans le cluster à trois nœuds, vous pouvez avoir:

Noms d'hôte / IP physiques et virtuels attribués comme suit:

Nom d'hôte IP physique hostnmae Virtual IP
rac1 10.1.1.1 rac1-vip 10.1.1.4
rac2 10.1.1.2 rac2-vip 10.1.1.5
rac3 10.1.1.3 rac3-vip 10.1.1.6

De plus, vous pouvez définir le SCAN comme suit:
rac-scan avec trois adresses IP, 10.1.1.7, 10.1.1.8, 10.1.1.9. Encore une fois, la définition du DNS serait définie afin que ces adresses IP soient servies dans un ordre à tour de rôle.

Notez que les VIP SCAN, les VIP hôte et les IP physiques se trouvent tous dans le même sous-réseau.

Enfin, bien que vous ne l'ayez pas demandé, pour compléter le tableau, vous auriez également besoin d'une adresse IP privée, non routable, attribuée par hôte et cette adresse IP serait associée à l'interconnexion privée. Donc, vous pouvez avoir quelque chose comme:

rac1-priv 172.16.1.1
rac2-priv 172.16.1.2
rac3-priv 171.16.1.3

Notez que les adresses "-priv" ne doivent pas figurer dans le DNS, mais uniquement dans le fichier / etc / hosts de chaque hôte du cluster RAC. (Ils sont privés, non routables, et seul le clusterware sera capable de connaître ou d'utiliser ces adresses, donc ajouter à DNS n'a pas de sens.)

Notez également que les définitions '-priv' et physique IP / nom d'hôte doivent aller dans / etc / hosts, et que les adresses IP physiques et les VIP doivent être dans DNS. Ainsi, les adresses IP physiques dans DNS et / etc / hosts, les VIP uniquement dans DNS, les adresses '-priv' uniquement dans / etc / hosts.

J'espère que cela pourra aider.

Posts created 13603

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.